winnaar

Les étudiants de la Erasmus Hogeschool font la promotion du « trou à rats » de Trump

Supervisés par DADDY KATE, les étudiants en seconde année Multimédia & technologie de communication (Multec) à la Erasmus Hogeschool Brussel ont remué leurs méninges ces dernières semaines pour redorer l’image de Bruxelles et relancer son secteur touristique par une campagne de promotion. Les concepteurs de la proposition gagnante peuvent maintenant réaliser leur campagne en comptant sur l’aide du bureau de communication bruxellois.

En six semaines, les étudiants bacheliers devaient préparer une proposition sur laquelle ils pouvaient travailler au cours de divers ateliers. Mais une bonne semaine après le briefing, l’attentat à Brussels Airport s’est produit. « Les événements ont alors pris une tournure inattendue et nous nous sommes sentis très concernés. Cela a exigé de la flexibilité aux étudiants et lors des présentations les émotions liées à cet événement étaient encore très vives », déclare Herman Gillaerts, Lector Business Communication Skills and Online Marketing à la Erasmus Hogeschool Brussel.

« En tant qu’agence bruxelloise, nous nous sommes sentis concernés en première ligne par ces événements. Notre engagement et notre collaboration allaient donc de soi. Invité à donner une conférence sur le Marketing en ligne, j’ai pu initier les étudiants au fonctionnement d’une agence et sa façon d’aborder de telles missions. Notre tâche consistait à accompagner l’exercice, d’évaluer les propositions et de fournir les outils pour développer la campagne. Erasmus et DADDY KATE ont déjà collaboré ensemble par le passé, et travailler avec ces jeunes et les voir développer leurs idées est aussi une superbe expérience. C’est l’une des choses les plus chouettes. Et il y avait aussi vraiment de très bonnes propositions », déclare Jori Aerden, digital director chez DADDY KATE.

Le top 3

Le gagnant: Greetings from Hellgium

winnaar

Qui?

Pierre De Keyzer, Astrid Vandevoorde, Joni De Borger

Quoi?

Le Bruxelles des médias n’est pas le vrai Bruxelles. Pour effacer cette image, il faut la dépasser. Pour cela, ils ont conçu une campagne ludique destinée aux touristes internationaux et dans laquelle ceux-ci peuvent créer eux-mêmes des cartes postales apocalyptiques avec un Atomium bombardé ou un Manneken Pis décapité en arrière-plan. Grâce au brand content et des espaces offerts dans les médias et les médias sociaux, ils vont pouvoir faire vivre suffisamment cette campagne.

 

Comic Brussels Bruxelles en BD

comic

Qui ?

Naomi De Leeuw, Quinten Ceuppens, Lilith Van Biesen, Lieven Luyckx 

Quoi ?

Une campagne interactive basée sur les héros de BD intimement liés à la Belgique et à Bruxelles – pensons au Centre Belge de la Bande Dessinée et aux nombreux personnages de BD peints sur les murs. Grâce au site web de la campagne et à l’appli vous pouvez raconter votre propre histoire et lire celles des autres. Des organisations partenaires comme le Musée de la BD sont également impliquées dans cette campagne, avec bien sûr aussi une boutique en ligne et son merchandising : t-shirts, autocollants pour voiture, sacs de shopping…

comicbrussels

We fill your day

creatief

Qui ?

Florian Gossye, Laurent Verbanck, Ibe De Landtsheer

Quoi ?

Un planificateur de journée pour les étudiants qui veulent découvrir Bruxelles. Cette approche positive a produit un beau concept qui met en valeur plusieurs événements parmi lesquels l’étudiant intéressé peut choisir. Le programme du jour est bien fourni : un événement dans la matinée, une visite guidée de Bruxelles l’après-midi et pour finir un concert au Parc royal.

dagindeling

Pourquoi une campagne est-elle utile ?

« Ces derniers mois, il s’est passé et on a écrit beaucoup de choses sur la Belgique et sur Bruxelles. « C’est un trou à rats » a même affirmé Donald Trump. L’image collée à notre ville bien-aimée par le lien direct avec les attentats de Paris et ceux de Brussels Airport et du métro, réclament une action en retour. Récemment, il y a encore eu un débat chez Hautekiet sur Radio 1, mais cela figurait depuis plus longtemps déjà à notre agenda », nous raconte encore Gillaerts.

What’s next?

« Nous allons voir comment nous pouvons continuer à développer la campagne gagnante et peut-être même la lancer. Nous nous adressons également aux politiciens bruxellois pour demander s’ils veulent soutenir cette initiative », déclare Aerden. Les personnes qui veulent faire un détour par la Erasmus Hoogeschool Brussel peuvent aller le 25 juin admirer de plus près le travail des étudiants.

Contact

Herman Gillaerts

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.